Paroisse St-Jean-de-Brébeuf

Nous sommes les collaborateurs-trices de Dieu (1Co3,9) Tous ensemble en mission.

jeudi, 03 octobre 2019 14:09

Lectio Divina

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc ( 17, 5-10)
En ce temps-là,
les Apôtres dirent au Seigneur :
« Augmente en nous la foi ! »
Le Seigneur répondit :
« Si vous aviez de la foi,
gros comme une graine de moutarde,
vous auriez dit à l’arbre que voici :


‘Déracine-toi et va te planter dans la mer’,
et il vous aurait obéi.
Lequel d’entre vous,
quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes,
lui dira à son retour des champs :
‘Viens vite prendre place à table’ ?
Ne lui dira-t-il pas plutôt :
‘Prépare-moi à dîner,
mets-toi en tenue pour me servir,
le temps que je mange et boive.
Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour’ ?
Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur
d’avoir exécuté ses ordres ?
De même vous aussi,
quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné,
dites :
‘Nous sommes de simples serviteurs :
nous n’avons fait que notre devoir’ »
– Acclamons la Parole de Dieu.

 

LECTIO
En quelques phrases courtes, Jésus transmet quantité d’enseignements. Il y a deux thèmes : les deux premiers versets portent sur la foi, et les autres sur la condition de serviteur.
Nous commençons par les disciples qui demandent la foi. Il est utile de voir leur demande dans son contexte. Dans les versets précédant l’Évangile du jour, les disciples ont reçu une instruction sur le pardon et sur les conséquences qu’entraîne le fait de faire perdre la foi à quelqu’un d’autre. Accorder son pardon à quelqu’un à trois reprises était considéré comme honorable selon la tradition juive de l’époque. Mais Jésus appelle ses disciples à pardonner aussi souvent que nécessaire. Les disciples se rendent compte que suivre Jésus exigera bien plus que ce qu’ils sont capables de donner par eux-mêmes. C’est pourquoi ils demandent la foi.

Jésus répond que ce qui compte, c’est d’avoir une foi authentique en Dieu. Si petite soit-elle, dès que la foi est authentique, des choses remarquables peuvent se produire, et se produisent. Ensuite, Jésus évoque la condition de serviteur. Le cœur de son enseignement est le fait que Dieu mérite que nous le servions tout simplement parce qu’il est Dieu. Dieu ne nous doit rien. Nous lui devons tout. Selon la logique de ce monde, on attend une récompense pour ce qu’on fait. La tentation est grande de s’attendre à ce que Dieu nous bénisse d’une manière ou d’une autre lorsque nous le servons. Jésus fait comprendre sans équivoque que cette attente est fausse. Le plaisir que nous avons à le servir par reconnaissance et par amour constitue toute la récompense dont nous avons besoin.
Être des serviteurs de Dieu signifie avant toutes choses être des personnes de foi. Une attitude saine par rapport au service de Dieu nous permettra de rester humble et nous préservera de l’orgueil.

MEDITATIO
Quel verset vous parle le plus directement à ce moment de votre vie?
Passez quelques instants à fixer vos yeux sur le Seigneur. Laissez-le adoucir votre cœur et vous attirer plus près de lui afin que votre foi, votre amour du service et votre reconnaissance puissent croître.