Paroisse St-Jean-de-Brébeuf

Nous sommes les collaborateurs-trices de Dieu (1Co3,9) Tous ensemble en mission.

jeudi, 17 octobre 2019 10:15

Lectio Divina

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 18, 1-8
En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples une parabole
sur la nécessité pour eux
de toujours prier sans se décourager :
« Il y avait dans une ville
un juge qui ne craignait pas Dieu
et ne respectait pas les hommes.
Dans cette même ville,
il y avait une veuve qui venait lui demander :


‘Rends-moi justice contre mon adversaire.’
Longtemps il refusa ;
puis il se dit :
‘Même si je ne crains pas Dieu
et ne respecte personne,
comme cette veuve commence à m’ennuyer,
je vais lui rendre justice
pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.’ »
Le Seigneur ajouta :
« Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice !
Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus,
qui crient vers lui jour et nuit ?
Les fait-il attendre ?
Je vous le déclare :
bien vite, il leur fera justice.
Cependant, le Fils de l’homme,
quand il viendra,
trouvera-t-il la foi sur la terre ? »
– Acclamons la Parole de Dieu.

LECTIO
Jésus est maître dans l’art de rendre des idées complexes claires. Ici, une histoire toute simple lui permet d’expliquer l’importance de la persévérance, qu’il met en relation avec la prière.
La veuve qui sollicite le juge cherche à obtenir justice. Elle ne lui demande que de faire reconnaître ses droits et d’obliger son adversaire à se conformer à la loi. Mais pour une raison inconnue, le juge s’obstine à refuser de s’occuper de son cas.
Finalement, le juge cède, non parce qu’il reconnaît que c’est ce qu’il convient de faire, mais parce qu’il prend conscience que cette femme d’abandonnera jamais. La pensée qu’elle ne cessera de venir le voir encore et encore lui est insupportable, et si bien qu’il accède à sa demande et prononce un jugement en sa faveur.
Jésus met alors le comportement de ce juge corrompu en contraste avec Dieu. Les différences sont aussi criantes que si on comparait noir et blanc. Jésus nous assure que Dieu fera justice aux siens, et cela sans tarder. Pourquoi? Parce que Dieu est juste et bon. Sans crainte, nous pouvons demander à Dieu son aide, car il répondra sans faute.
Dans la seconde moitié du verset 8, Jésus pose une autre question : «Mais quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?» Où est le rapport entre cette question et la persévérance dans la prière?
Peut-être Jésus suggère-t-il que la prière persévérante est soutenue par la foi. Si vous croyez que Dieu vous aime, alors vous ne cessez pas de prier même si Dieu ne répond pas immédiatement.
Ce qui est plus important est que Jésus sous-entend que son retour peut se faire attendre plus longtemps que prévu. Le lien avec la persévérance et l’endurance est donc réel, tout particulièrement pour les fidèles qui prient.
La prière persévérante encourage l’espérance fidèle, et c’est précisément là où Jésus a commencé sa parabole. Elle est en lien avec les versets de Luc 21, 34-36 au sujet de la nécessité de veiller et de prier étant donné que personne ne connaît le moment où Jésus reviendra. Et c’était tout aussi vrai pour les disciples que pour nous aujourd’hui.

LECTIO
Réfléchissez sur votre prière, est-elle persévérante?
Laissez Jésus répondre avec vous à cette question.

ORATIO
Ouvrez votre cœur à Dieu, et parlez-lui de vos besoins.

 

Plus dans cette catégorie : « LECTIO DIVINA LECTIO DIVINA »