Paroisse St-Jean-de-Brébeuf

Nous sommes les collaborateurs-trices de Dieu (1Co3,9) Tous ensemble en mission.

mardi, 13 octobre 2020 10:47

lectio divina

Évangile selon saint Matthieu (22,15-21)
En ce temps-là, les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés de partisans d’Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité; tu ne te laisse influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens. Alors, donne-nous ton avis : Est-il permis ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur? »

Connaissant leur perversité, Jésus dit : « Hypocrites! Pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve? Montrez-moi la monnaie de l’impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d’un denier. Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles? » Ils répondirent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »

Les Pharisiens ont déjà fait l’objet des critiques de Jésus dans les paraboles des vignerons et du repas de mariage. Le passage lu aujourd’hui marque la première de quatre disputes entre Jésus et les chefs religieux. Les pharisiens ont cherché longtemps et avec soin comment piéger Jésus, et la question idéale : « Notre loi permet-elle ou non de payer des impôts à l’empereur romain?
Les Romains avaient envahi et occupé le pays de Juifs et les taxaient désormais en prime. Le fait de payer des impôts aux Romains était symbole de défaite, soumission, et une source de ressentiments amers.
Jésus est pleinement conscient du piège. Il leur demande à qui appartient le visage et le nom gravé bien qu’il sache la réponse. Puis il enchaine par cette réponse magistrale qui ne leur donne pas assez d’indices pour le dénoncer aux Romains.
Ce passage doit être interprété à la lumière de l’histoire et de son ensemble. La réponse de Jésus n’a pas l’ambition d’être une déclaration exhaustive sur la relation entre Dieu et l’autorité politique.

MÉDITATIO
Qu’apprenons-nous sur Jésus dans ce passage?

ORATIO
Offrez à Dieu votre adoration et louange.

CONTEMPLATIO
« Payer à Dieu ce qui est à Dieu. » Donnez-vous à Dieu ce qui lui appartient……

 

Plus dans cette catégorie : « Groupe de soutien aux deuils LECTIO DIVINA »